Structures historiques

Dans le cadre du commerce des fourrures, les objets de commerce et les aventuriers européens ont pénétré jusqu'au cœur de l'Amérique du Nord en quête de castors à la pelisse si recherchée. La fourrure de castor était prisée, car ses propriétés en faisaient une matière idéale pour la production de hauts-de-forme en feutre, accessoires de mode essentiels en Europe à l'époque. Quand le commerce a atteint son apogée à la fin du dix-huitième siècle et au début du dix-neuvième siècle, l'une des sociétés les plus importantes et les plus puissantes était la Compagnie du Nord‑Ouest, de Montréal.

Établis à Montréal et utilisant les méthodes françaises pour l'exploitation du commerce des fourrures dans l'intérieur, les employés de la Compagnie ont pu accumuler d'impressionnantes fortunes. Le prix de la réussite, cependant, était une expansion constante. Le territoire de commerce de la Compagnie est devenu si vaste que le transport des fourrures et des biens entre Montréal et les postes de traite au cours d'une même saison était devenu impossible.

La solution? Établir un poste central à mi-chemin entre Montréal et les postes plus à l'ouest. Ainsi, des équipes distinctes de voyageurs pouvaient apporter des objets de commerce de l'est et des fourrures de l'ouest, se rencontrer au poste central, y échanger leurs chargements et revenir à la maison avant l'hiver. À l'origine, ce poste central était situé à Grand Portage sur le lac Supérieur. Après la signature du traité Jay, qui a établi les frontières entre les États-Unis et l'Amérique du Nord britannique, la Compagnie a été forcée de déménager ou de payer des impôts aux Américains pour les marchandises et les fourrures expédiées outre-frontière. En 1801, la Compagnie a commencé à bâtir son nouveau poste central sur le lac Supérieur, à l'embouchure de la rivière Kaministikwia. Le nouveau poste a été bâti dans un style faste pour refléter la richesse et le prestige de la Compagnie. Utilisé pour la première fois pour le Rendez-vous de 1803 et nommé Fort Kaministikwia, ce poste a été renommé en l'honneur du directeur principal de la Compagnie, William McGillivray, en 1807. Après le regroupement de la Compagnie du Nord-Ouest et de la Compagnie de la Baie d'Hudson en 1821, Fort William a perdu de son importance comme poste d'expédition et a été négligé. Au début des années 1970, d'après des documents archéologiques, des recherches approfondies, des journaux, des illustrations et des relevés d'inventaire, le poste central continental de la Compagnie du Nord-Ouest a été reconstruit sur les berges de la rivière Kaministikwia aux abords de la ville à laquelle il a donné naissance : Thunder Bay. Nous vous invitons à visiter le Fort William, impressionnant à tous les siècles.