La machine à électrifier

Machine à électriserLa grande époque de l'électricité médicinale a commencé avec le développement de la machine à électricité statique à la fin du 17e siècle et a atteint son apogée à la fin du 19e siècle. Bien que l'électricité médicinale ait été associée à beaucoup de charlatans, elle comptait aussi certaines applications très utiles.

Vers la fin des années 1800, quatre types distincts d'électricité médicinale étaient utilisés : l'électricité électrostatique, galvanique, faradique et à haute fréquence. L'électricité statique a commencé à être utilisée au début des années 1700, mais est devenue plus répandue après 1745, quand la bouteille de Leyde (condensateur) a été mise au point. Puisque Franklin a fait des recherches liées à cet agent, l'électricité statique a été surnommée « électricité franklinienne » dans le domaine de la médecine.

La machine à électrifier du Fort William utilisait des bouteilles de Leyden et l'électricité franklinienne pour traiter une variété de maux et de douleurs, dont le rhumatisme. Elle était aussi utilisée pour traiter l'insomnie et l'hystérie ainsi que pour améliorer la vue, l'ouïe, le goût et l'odorat.

Située dans l'hôpital du Fort, la machine à électrifier était utilisée de trois façons différentes :

  • 1. Électrification globale pour une débilité générale:

Cette méthode consistait à asseoir le patient sur une chaise isolée et à le connecter à la borne positive d'une machine à électricité statique; la borne négative était connectée au sol. En peu de temps, tous les cheveux et les poils exposés du corps du patient se hérissaient. Si la procédure était effectuée dans l'obscurité, un halo bleu (effluve électrique) entourait le patient, qui ressentait une sensation de chaleur et d'exaltation. Son pouls s'accélérait, et de la salive et de la sueur étaient souvent sécrétées. Après le traitement, le patient ressentait souvent le besoin de dormir, ce qu'il faisait généralement.

  • 2. Extraction d'étincelles d'un patient électrifié pour extraire la maladie:

Ce traitement visait à localiser le stimulus plus efficacement et consistait à tenir un conducteur mis à la masse au-dessus de la partie souffrante du corps.

  • 3. Décharge de la bouteille de Leyden par des électrodes pour stimuler les nerfs et les muscles:

Ce traitement était appliqué par Benjamin Franklin pour soigner les paralytiques. Cette technique pouvait bien sûr traiter la paralysie hystérique, mais non la paralysie imputable à une maladie des nerfs ou des muscles.

L'utilisation de l'électrothérapie à l'heure actuelle dans le cadre de la réanimation cardio-respiratoire indique que les médecins qui utilisaient autrefois l'électricité médicinale se fondaient sur certaines bases scientifiques pour les traitements qu'ils avaient élaborés. Le fait que le Fort William disposait d'une machine à électrifier indique que les traitements médicaux prodigués à ce poste de la Compagnie du Nord‑Ouest intégraient certaines des percées scientifiques les plus récentes pour le mieux‑être des habitants du Fort.

L'information contenue dans ce texte a été tirée de la publication suivante : vol. 4, no 3 (été 1982) Electric Quarterly.