Les greniers à maWs

Ces deux bâtiments servent à entreposer le maïs, la source d'énergie des brigades de canots voyageant sur le lac Supérieur et à l'ouest jusqu'au lac à la Pluie.  On ne peut trop insister sur le rôle du maïs dans la traite des fourrures.  Tout comme une automobile a besoin d'essence pour fonctionner, les voyageurs avaient besoin de nourriture.  Le maïs, mélangé avec de la graisse, ravitaille les brigades durant la portion centrale de la route du commerce des fourrures. C'est également la nourriture de base des hivernants au Fort William et à beaucoup d'autres postes.  Les greniers sont montés sur pilotis afin d'empêcher le maïs de pourrir à cause de l'humidité de la terre marécageuse sur laquelle était construit le Fort William.  Le maïs n'est qu'une des nombreuses cultures mises au point par les Autochtones de l'Amérique du Nord.  À la différence d'autres grains, le maïs ne pousse pas dans la nature, mais doit être semé et cultivé.