La Tonnellerie

Les tonneaux de bois, qui se composent de douves, de deux fonds et de cerceaux qui retiennent le tout solidement, sont une des grandes inventions de l'histoire, à peine moins importante que la roue pour le progrès de l'humanité. Extraordinairement polyvalent, le tonneau sert de récipient depuis les temps les plus reculés. Les artisans le fabriquent à peu près de la même façon depuis trois mille ans.

La tonnellerie est un métier très important au Fort William. Les tonneaux, les fûts et les barils servent à transporter la poudre de fusil, les alcools, le vinaigre, le porc, le bœuf, le beurre, les saucisses, les raisins secs, les figues, les pruneaux, le fromage, le sucre, le tabac, la farine, le sel, les pois et le poisson. En 1816, on possède au Fort William assez de bois pour fabriquer cent cinquante barils; en 1820, on est en mesure d'en fabriquer deux cents. Le tonnelier a donc besoin d'une vaste surface de travail et on comprendra pourquoi son atelier est si grand, en comparaison de ceux du forgeron et du ferblantier.