Le Jardin

Le plan de Selkirk de 1816 montre un grand rectangle de terre intitulé « jardin » dans un endroit qui s'étend du mur nord de la Prison à la bordure sud du bâtiment des Magasins. Situé près de la cuisine du Grand Hall, ce jardin fournit des légumes pour les repas servis dans la salle à manger du Grand Hall.

On cultive de nombreuses variétés de légumes au Fort William au début du XIXe siècle. À l'heure actuelle, nous pouvons toujours cultiver un grand nombre de ces mêmes variétés grâce aux organismes qui font la promotion de la préservation et de la collecte d'une variété de graines. Quelques exemples? Choux, carottes, haricots, pois, laitue, oignons, navets, radis, betteraves, pommes de terre et courges.

Les pommes de terre sont d'une importance particulière au Fort William. Elles représentent l'une des denrées de base des hivernants du Fort. La majeure partie des pommes de terre poussent dans les champs, mais on en plante également dans le jardin.

La disponibilité et la quantité des légumes dépendent de la saison de croissance ainsi que de la disponibilité des graines. Les récoltes de laitue, radis, pois, oignons et choux passent directement à la cuisine du Grand Hall pendant le Rendez-vous. On entrepose les pommes de terre aux fins d'usage ultérieur.

Plusieurs personnes travaillent au jardin : la compagnie engage des Autochtones ainsi que ses anciens employés, appelés aussi « Canadiens libres ». M. Taitt, commis principal au Fort William, supervise tous les travaux de jardinage.